Message d'erreur

  • Notice : Undefined index: und dans core_prestigia_getProjetByTaxonomy() (ligne 742 dans /home/usergolf/public_html/sites/all/modules/custom/core_prestigia/core_prestigia.module).
  • Notice : Undefined index: und dans core_prestigia_getProjetByTaxonomy() (ligne 743 dans /home/usergolf/public_html/sites/all/modules/custom/core_prestigia/core_prestigia.module).
  • Notice : Undefined index: und dans core_prestigia_getProjetByTaxonomy() (ligne 745 dans /home/usergolf/public_html/sites/all/modules/custom/core_prestigia/core_prestigia.module).
  • Notice : Undefined index: und dans core_prestigia_getProjetByTaxonomy() (ligne 742 dans /home/usergolf/public_html/sites/all/modules/custom/core_prestigia/core_prestigia.module).
  • Notice : Undefined index: und dans core_prestigia_getProjetByTaxonomy() (ligne 743 dans /home/usergolf/public_html/sites/all/modules/custom/core_prestigia/core_prestigia.module).
  • Notice : Undefined index: und dans core_prestigia_getProjetByTaxonomy() (ligne 745 dans /home/usergolf/public_html/sites/all/modules/custom/core_prestigia/core_prestigia.module).

Le Royal Golf Dar Es Salam Souverain

Mardi, December 22, 2015

Le chiffre 7 porte décidément bonheur au Royal Golf Dar Es Salam (RGDES) car avant la 12e édition de la Coupe du Trône, le club de Rabat comptait 7 victoires dans cette compétition. Et pour glaner un 8e titre, le RGDES a battu le Royal Golf de Marrakech 7 à 5, au terme d’une partie très serrée sur le nouveau parcours de Prestigia à Bouskoura, tracé par Tony Jacklin.

Tout s’est joué à l’expérience, le Royal Golf Dar Es Salam ayant mis à contribution ses joueurs aguerris lors de la dernière journée de compétition pour entrer un peu plus dans l’histoire du golf national, après une qualif’ assurée par les jeunes.

«A Dar Essalam, il y a la culture de la victoire. On sait gagner. Je suis très fier des joueurs. Les cinq jeunes qui ont joué la demi-finale ont assuré la qualification en finale. Pour la finale, on a utilisé l’expérience des anciens pour reprendre la Coupe, s’est félicité Mounir Doghmi, capitaine du club rabati. C’est toujours un honneur de jouer pour le Royal Golf Dar Es Salam. En plus d’être capitaine, j’étais aussi joueur, donc j’ai pu participer à la victoire. Je remercie le président Abderahmane Bouftas qui n’a ménagé aucun effort pour que l’on puisse jouer dans le confort, et la Commission sportive présidée par Rhazali Adnane, qui était à nos côtés du début à la fin».

Battus par l’expérience

Coach et responsable de l’académie du Royal Golf Marrakech, Amadou M’Baye, avoue également que c’est à l’expérience que son équipe a été battue en finale : «La deuxième place, c’est un bon classement d’autant qu’on avait une équipe composée de jeunes. Cela s’est joué à l’expérience car ce n’est pas dans le jeu qu’on a perdu mais à cause de la méconnaissance du terrain. Dar Es Salam connaissait mieux le parcours que nous. La prochaine fois, nous ferons en sorte de beaucoup jouer le golf où se déroulera la prochaine Coupe du Trône».

Sa protégée, Oumou Dièye, seule Sénégalaise à disputer la Coupe du Trône, préfère parler du jeu : «Nous avons très mal joué le matin, nous avons perdu et ainsi va le sport». Pourtant, en demi-finale, le Royal Golf de Marrakech avait créé la surprise en surclassant le double tenant du titre, le Royal Golf d’Agadir (4,5 à 3,5), qui avait survolé les qualifications.

Les individualités d’Agadir

Au finish, le Royal Golf d’Agadir, s’est contenté de la 3e marche du podium. Mais individuellement, ce club qui a inspiré toutes les académies du Royaume, a encore des atouts. Le colonel Kamili, à l’origine du projet, s’en émeut malgré la perte du titre. «Individuellement, est-ce que vous les avez vus jouer ? Ce sont des jeunes extraordinaires», s’est-il exclamé, juste avant la remise des prix. Depuis 2005, le colonel et son équipe qui poursuit la formation des jeunes à Agadir tente d’expliquer l’échec des Gadiris : «Cette année, Mustapha El Mouass n’a pas joué car il est passé pro, on a aussi perdu Zakaria. C’était une force de moins pour nous». Un des porte-étendards du club, Ayoub Lguirati, préfère relativiser la perte du titre : «Nous avons fait de notre mieux pour remporter le tournoi, mais une 3e place c’est déjà pas mal. Nous essayerons l’année prochaine de gagner le tournoi».

Aujourd’hui, le souhait du colonel Kamili est que l’on trouve un encadrement et des sponsors aux jeunes que son club a mis sur le parcours : «On a montré l’exemple et, maintenant, tous les clubs créent des académies. Nous avons fait notre part du travail, maintenant c’est aux autres de prendre le relais». Car, à l’en croire, «depuis qu’on a gagné la Coupe du Trône à Tanger, les jeunes ont été abandonnés à eux-mêmes.

J’ai été obligé d’amener un pro français, pour les suivre, à qui nous payons son billet d’avion, l’hôtel et le séjour…»

Objectif atteint pour le Tony Jacklin

Pour son premier essai, le club hôte a failli réaliser un coup de maître. «Cette équipe, nous l’avons montée il n’y a que 6 mois. Notre objectif d’arriver en quart de finale est donc atteint. C’est un classement définitif plus qu’honorable», analyse Lotfi Benali, capitaine de l’équipe du Tony Jacklin Casablanca. Et commentant l’organisation, il affirme : «C’est une des meilleures Coupe du Trône qui m’a été donnée de voir et une des meilleures organisations au niveau technique que j’ai vues». Dans deux ou trois ans, le capitaine espère pouvoir compter sur les jeunes qui seront issus de l’académie «Les Birdies de Bouskoura» dirigée par Benoît Willemart et Fayçal Serghini : «L’idée est d’avoir deux à trois joueurs qui, d’ici deux à trois ans, sortiront de cette académie pour intégrer l’équipe».

Maître Zine salue la formation des jeunes

Dans ce sens, Monsieur Mustapha Zine, président délégué de la FRMG, a salué lors de la cérémonie de clôture l’impact positif des programmes d’action mis en place par la fédération, incitant notamment les clubs à créer des écoles et académies de golf pour les jeunes de 8 à 16 ans. «D’année en année, un effort de rajeunissement des joueurs a été enregistré, et, grâce à l’implication des clubs dans la formation de ces joueurs, leurs scores ne cessent de s’améliorer». Maître Zine a aussi noté la participation de trois nouveaux clubs cette année : Tazegzout Golf, Oued Fès City et Tony Jacklin Casablanca. Ensuite, il n’a pas ainsi manqué de remercier tous les acteurs qui ont contribué au succès de l’organisation de la 12e édition de la Coupe du Trône, sous la houlette de l’ATH. Il a ainsi félicité Chérifa Lalla Soumia Ouazzani, directrice générale de l’ATH et son équipe pour l’organisation, saluant au passage la cohésion dans le travail avec la FRMG, ainsi que le ministère de la Jeunesse et des sports «à l’origine de la création de cette prestigieuse compétition» et les autorités locales.

Désormais, le Royal Golf Dar es Salam a remporté 8 des 12 Coupe du Trône.

Est-ce le retour durable au tout premier plan du club de la capitale qui accueillera le prochain Trophée Hassan II ? Réponse à la Coupe du Trône 2016 où le club défendra chèrement son titre, comme par le passé.

X

Newsletter

NEWSLETTER

les règles de confidentialité

Block Envoyer à un ami

Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles. Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° ...